Mot du Ministre

            Chers internautes et amis du web,

Bienvenue sur le site Web du ministère de l’Agriculture. Département stratégique dans le processus de développement économique de notre pays, le ministère de l’agriculture est secteur agricole vital qui emploie  environ 80% de la population active. Il contribue pour 33% au PIB du pays et fournit 20% des recettes d’exportation. Selon la Banque Mondiale, c’est l’Agriculture qui a permis au pays de résister à la crise de 2012.

Il est avéré que nous disposons d’énormes potentialités naturelles avec (suffisamment de terre, de l’eau, de vent, et de soleil. Cela conjugué à une  population jeune à plus de 65% fait du Mali un pays à vocation agro-pastorale sur la voie de l’émergence.

Compte tenu de cette importance l’ambition des plus hautes autorités en premier lieu le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA est de faire de l’Agriculture  le moteur du développement économique malienne. Il l’a réaffirmé lors de son discours à la nation où il dit je site « Grâce à l’allocation de 15% du budget national alloué au secteur agricole, conjugué à une bonne pluviosité et au légendaire culte de l’effort du paysan malien, des performances records ont été obtenues. Sans précédent dans les statistiques de notre pays, la production céréalière dépasse les 10 millions de tonnes en 2018/2019. En forte progression avec 728 600 tonnes durant la campagne écoulée, le secteur cotonnier connaît un véritable essor avec une augmentation de 65,57 %. Cet effort méritoire s’accompagne, avec cent quatre-vingt-six milliards de nos francs, d’un niveau jamais atteint de recettes en faveur des cotonculteurs ».

L’atteinte de cet objectif va nous permettre au-delà de la production, d’avoir de réels opportunités de transformation et de commercialisation quand on sait que la croissance démographique au Mali et en Afrique est en hausse avec l’émergence d’une classe moyenne tendance. Toute chose  qui va aussi nous permettre de résorber le problème de chômage des jeunes par la création de richesse et d’emplois directs et indirects en milieux rural et urbain.

C’est en tout cas  ce qui sous-tend la vision du président de la République Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita qui dans son Projet de société NOTRE GRAND MALI AVANCE.

Dans cette logique, la loi d’orientation agricole nous fixe la voie à suivre en terme d’aménagement de terres, de maitrise de l’eau, d’équipements et de modernisation. Des documents de politique comme le PDA, le PSP, le PNISA ou encore les PRP sont autant de programmes qui nous balisent le terrain.

Aujourd’hui dans un contexte de crises à répétition (Sécurité Changement climatique) au-delà de garantir de la résilience des population, notre souci majeur, est de faire en sorte la souveraineté alimentaire  soit assurée.

Les grand chantiers ouverts dans la mise en œuvre de ces programmes nous permettra de créer suffisamment d’emploi pour les jeunes et les femmes de créer de la richesse  et lutter contre la pauvreté et l’immigration clandestine.

Il y a des défis certes mais nos potentialités et notre fort envie de les relever nous donnent de l’espoir qu’un Mali émergent est bien possible dans un avenir proche.

Je salue à cet effet le dynamisme et la détermination des structures relevant de mon département, de nos producteurs des différente tes filières des techniciens ainsi que l’ensemble des acteurs qui se montrent engagés pour nous aider à relever ces défis.

Je salue tous les acteurs du secteur agricole, tout le personnel du Ministère de l’Agriculture, les organisations professionnels du secteur et les partenaires techniques et financiers qui n’ont de cesse œuvrer pour accompagner notre département  pour leur contribution significative au   développement de notre agriculture. Encore une fois les enjeux sont énormes et nous nous devons de retrousser les manches pour plus  de résultat.

Je vous invite cordialement à découvrir sur ce site, tous nos projets et nos programmes ainsi que la nouvelle dynamique  qui animera désormais tous les acteurs qui sont au cœur du monde rural. Le département de l'Agriculture reste disponible à travers les différentes fenêtres de ce site, pour répondre à vos préoccupations.

Moulaye Ahmed BOUBACAR

 

Informations supplémentaires